Des armes contre la constipation des patients sous neuroleptiques

Au sein de l'établissement, nous soignons des patients psychotiques majoritairement traités par des neuroleptiques. Un des effets secondaires de ces traitements est la constipation, qui nécessite une prise en charge.

Nous avons orienté notre  projet sur trois axes principaux. Le premier porte sur les activités physiques avec les patients comme la marche. Le second concerne le côté sensoriel grâce notamment à la réflexologie  plantaire. Enfin le dernier  englobe le travail sur l’alimentation par la prescription de régime adapté et la préparation de jus de fruits frais. Nous avons constaté que la constipation est un problème récurrent chez les patients, entrainant souvent des conséquences tragiques. Pour l'ensemble des personnes sous neuroleptiques une surveillance quotidienne est nécessaire. C'est pourquoi il est important de mettre en place un projet auquel l'équipe pluridisciplinaire peut participer afin d'apporter une amélioration de la qualité de vie des patients.

CH George-Sand, Bourges – Contact : Nina Sénéchal, secretariat.uplc.chezal@ch-george-sand.fr